Jean-Louis Fortin | Bureau d’enquête

|

Veröffentlichung

23 février 2021 Ã 05:05

Ajouter aux favoris

Foto Jean-Louis Fortin

Auf voit ici les immenses piliers en béton du Réseau express métropolitain à Kirkland, dans lâ € ™ ouest de lâ € ™ le de Montrà © al. La Caisse de dépét versichert nicht, dass die Strukturen qui seront Konstruktionen au center-ville seront moins massives et mieux intégré es au paysage.

Les deux firmes dâ ???? architectes qui travaillaient avec la Caisse de dà © pÃ’t pour le prolongement du Rà © seau express mà © tropolitain vers la ???? est de Montrà © al ont rà © cemment claquà © la porte , car elles ne veulent pas étre assoziées à un projet quâ ???? elles jugent trop lay et qui risque de défigurer le center-ville.

Un Zug perché sur de hauts Piliers auf dem Boulevard René-Lévesque? Cette Perspektive ne fait pas seulement lâ ???? objet dâ ???? un dé bat public. Ein brasse Galement derrière les portes schließt CDPQ Infra, die Filiale der Caisse qui gére le projet.

Notre Bureau dâ ???? enquête a appris que les ré putées firmes québécoises Daoust Lestage Lizotte Stecker und STGM, dont les services avaient la Phase 2 du REM, ont démissionnédans les dernières semaines.

Selon nos informations, câ ???? est spécifiquement la portion aérienne prévue entre la Gare Centrale und la rue Notre-Dame, sur René-Lévesque, qui a mené au Scheidung.

 «[Les firmes] avaient trop peur que leur nom soit Associate © un projet qui pourrait faire des dommages – Bild von Montréal», Lebenslauf un Quelle bien au fait du Dossier.

Daoust Lestage und STGM nehmen an einem Turnier teil, bei dem es um die Prestieux-Prisée des Millionen-Dollar-Preises für Honorarprofis geht. Ces deux firmes begleitet déjéla Ville de Qué Bec dans son projet de tramway. Ironiquement, câ ???? est Daoust Lestage qui avait dessiné le siège social de la Caisse de dépét au center-ville de Montréal, au dé, aber des années 2000.

«Après avoir sondé le Marché pour sélectionner une firme dâ ???? Architektur, nous avons décidé de mandater un comité aviseur pluridisciplinaire composédâ ???? Experten indépendants et qué Jean-Vincent Lacroix, Jean-Vincent Lacroix, ist ein klarer Direktor der Kommunikation der CDPQ-Infra, CD-Q Infra, Jean-Vincent Lacroix.

Ich versichere Ihnen, dass Sie die Integration von REM [Réeau Express Métropolitain] als Beispiel für ein gutes Beispiel für das Management und das Management von REM erhalten haben. ?? Architektur und Inspiration für meilleures pratiques dans le monde ».

Depuis lâ € ™ annonce de la Phase 2 du REM versâ € ™ est, en dà © cembre, des voix se sontâ € ™ levà © es pour sâ € ™ inquià © de deâ € ™ ???? Aspekt visuel.

Eine Frappe, die am besten zu den Blöcken des Bons gehört, eine Notamment-Bestätigung der Mairesse de Montréal, Valérie Plante, un peu avant les Fêtes, en ré Für die Aux-Strukturen in der Phase 1 des Projekts in der Innenstadt, in Rive-Sud und in der Stadt.

Au cours des 20 dernières années, Montré al sâ ???? est débarrassée de plusieurs voies en hauteur. Zum Beispiel ein Teil der Autoroute Bonaventure und der Wechsel von Des Pins / Du Parc a té démantelé. Selon la Caisse, il serait trop complexe und dangereux que le REM passe sous le boulevard René-Lévesque, en raison notamment de risques dâ ???? effondrement dâ ???? immeubles.

Copyright © 1998-2020 – Tous droits ré servés. Une réalisation de NumériQ.

Zugehöriger Titel :
Des Architectes du REM quittent le navire
Des Travaux sur le Tunnelier du REM provoquent un Affaissement de Terrain
Le REM est une drogue dure
Die Katastrophe du REM aérien

Ref: https://www.tvanouvelles.ca